Skip Content
Choose language

Safidy

SRHR Actors For Increased Development of Young People

News

Conférence du Réseau SDSR

Conférence du Réseau SDSR

Saturday 7th April 2018

By Rachael Grant

En fin janvier 2018, SEED Madagascar a organisé une conférence nationale de deux jours sur la Santé, Droits Sexuels et Reproductifs (SDSR) dans la capitale de Madagascar à Antananarivo. La conférence a ouvert un dialogue autour des questions sur la santé sexuelle et reproductive des jeunes malgaches entre les organisations, les représentants des jeunes et les responsables ministériels qui partagent la même passion pour un accès égal aux informations sur la SSR. SEED Madagascar avec ses organisations partenaires tels que Marie Stopes International, Mahefa Miaraka, Youth First, la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme ainsi que le Ministère de l'Education et le Ministère de la Santé Publique ont présenté leurs activités respectives dans le domaine de la SSR et ont partagé les résultats et défis auxquels ils étaient confrontés. Les discussions ont couvert divers sujets liés au SDSR, lesquels ont permis d'identifier les étapes importantes franchies, les défis à surmonter et les leçons apprises.

Un des principaux sujets de la conférence était le nouveau curriculum sur la SDSR, développé par SEED en collaboration avec le Ministère de l'Éducation Nationale (MEN), prévu être mis en œuvre dans quelques lycées de Madagascar dans les mois à venir. Les participants ont émis des avis favorables aussi bien sur le contenu du curriculum que sur les messages basés sur les droits qu’il véhicule. Néanmoins, une préoccupation a été soulevée concernant les jeunes non-scolarisés qui ne pouvaient être atteints par le curriculum étant donné que le programme s’appliquerait au niveau des lycées uniquement. Ce qui exposerait davantage ces jeunes à un risque élevé de comportements non informés et malsains en matière de santé sexuelle et reproductive. Pour y remédier, le Ministère de la Santé Publique a suggéré le développement d’un programme sur la SSR à disséminer au niveau communautaire par les agents de santé locaux. Par ailleurs, la possibilité d’ajuster et d'étendre le programme éducatif aux jeunes non scolarisés et aux étudiants des CEG peut être envisageable dans le futur.

L’inclusion des parents dans l’élaboration et la mise en œuvre du curriculum a été identifiée comme un élément important pour une adoption efficace et une meilleure compréhension des informations sur le SDSR au sein des sociétés traditionnelles. MSI a fait part de son expérience dans la réalisation de discussions de groupe et d’études qualitatives avec des parents et des leaders communautaires. Lors des réunions et plaidoyers, les parents et les leaders communautaires ont été incités à établir des plans d'action visant de meilleurs impacts en matière de SSR chez les jeunes puis à renforcer leur prise de conscience sur les problèmes liés au SSR. Pour sa part, Mahefa Miaraka a aussi travaillé avec les communautés et a sensibilisé les parents et les leaders à s'assurer que les jeunes disposent d'un espace pour acquérir des connaissances en matière de SDSR. En travaillant avec les communautés, il est possible de créer un vaste réseau SSSR et ainsi, atteindre le plus grand nombre de jeunes possible.

Pour terminer, les participants ont discuté du défi d’obtenir les informations ainsi que les données à jour concernant les besoins en SSR des jeunes à Madagascar. La disponibilité des données est limitée par les disparités régionales, les ressources financières et humaines, ainsi que les croyances traditionnelles au niveau des communautés. Le lancement d'une plateforme en ligne par SEED offrira des ressources et un appui aux jeunes, aux organisations partenaires et aux ministères. La plateforme regroupera documents, ressources d'apprentissage, articles de presse et fournira une espace de discussion pour un dialogue ouvert et répondre aux questions. Cette ressource est essentielle et s’inscrit dans l'établissement de partenariat et dans le partage de connaissances nécessaires en matière de SDSR, dans le but de réduire les lacunes au niveau des connaissances et les données actuelles. Le programme éducatif pilote à l’échelle national fournira des détails supplémentaires sur les connaissances, les attitudes et les pratiques des participants grâce aux outils de suivi, évaluation et apprentissage conçus dans ce sens. Cela permettra d'établir les besoins ou les tendances émergentes et conduira à l'ajustement du programme éducatif sur la SDSR pour les lycées, selon les besoins.

Les informations complémentaires concernant la conférence et le programme éducatif national en matière de SDSR sont disponibles auprès de SEED Madagascar.

Back to News